Montanaire

le processus de la fusion

Chanéaz Chapelle Correvon Denezy Martherenges Neyruz Peyres-Possens St-Cierges Thierrens

Peyres-Possens

GILLIARD Véronique, Syndique
CROSET Mélanie, Municipale
IKMEL Régine, Municipale
MONTELEONE Renato, Municipal
PITTET Alain, Municipal

image

© www.search.ch


image

Les Tuilières (moulin de Naz)

image

La briquetterie.

image

Une vue depuis les hauts.

image

Maison de commune *

  • La maison de commune était l'école du village, construite en 1792.

La fontaine représente les 2 hameaux.


Président du Conseil général :
Meyer Frédéric

Nombre d'habitants : 153
Surface : 191 ha
Les habitants : Les Possensois
Sobriquet : Les Traîne-Pattes /
Les Guenilles
Taux d'imposition : 74
(prévision pour Montanaire 70)


Les coulisses de Montanaire : (rubrique de Dany Schaer)

Portait de Marcel Pelet, anc. Municipal et membre du GT 1
(Journal de Moudon du 11 août 2011)


Participants de Peyres-Possens au 5 Groupes de travail
1 : Pelet Marcel anc. Municipal et Martin Christophe Membre du Conseil
2 : Gilliard Véronique Syndique et Ikmel Régine Membre du Conseil
3 : Meyer Frédéric Président du Conseil et Pittet Alain Membre du Conseil
4 : Viret Sonia anc. Municipale et Monteleone Renato Membre du Conseil
5 : Pittet Alain Municipal et Guex Gérald Membre du Conseil


Un peu d'histoire - de l'an 1230 à nos jours :

Commune constituée de deux hameaux Pairi et Pussens, la fusion ne lui fait pas peur, puisque les deux sites sont régulièrement cités ensemble depuis 1230.

L'orthographe telle que nous la connaissons date de 1921, sans pouvoir dater précisément la réunion officielle des deux noms.

Le village a longtemps fait partie du mandement de Dommartin, chapitre de Lausanne. En 1364, il a été envahi et pillé par des hommes du mandement de Moudon. Ce fait reste un souvenir vivant, puisqu'une ancienne ferme et le chemin y conduisant s'intitulent « La Bataille »

Autrefois village rural, il n'y a actuellement plus que 3 exploitations agricoles et la société de laiterie ne compte que 3 producteurs, dont un de Chapelle. La majorité de la population active travaille à l'extérieur de la commune.

Depuis de longues années, le village est connu pour sa briquetterie. Mais il faut savoir que, étant sur les berges de la Menthue et ayant un sol marneux, d'autres tuileries faisaient partie du site des Tuilières, en direction de Naz.

La population de Peyres-Possens est relativement jeune. En effet, près du tiers de ses 150 habitants est constitué d'enfants de 0 à 16 ans. La majorité des habitants travaille dans les localités voisines ou plus lointaines. Mais l'ambiance globale ne donne pas l'impression d'une cité-dortoir.

Quant à ses autorités, avec la nouvelle législature et pour la première fois, il n'y a plus d'enfant né au village qui en fait partie, ni d'agriculteur !