Montanaire

le processus de la fusion

Chanéaz Chapelle Correvon Denezy Martherenges Neyruz Peyres-Possens St-Cierges Thierrens

Le comité de pilotage (COPIL)

Les membres du COPIL sont les syndics et syndiques et les présidents des Conseils des 9 communes de la fusion :

image

24 heures - 11 août 2011

Coordinateur administratif : Flückiger Alain
(Région Gros-de-Vaud)

Président : Guignard Gérard
(Syndic de Chapelle-sur-Moudon)

Secrétaire : Barbara Joliquin
(Greffe municipale de Thierrens)


Le discours de Gérard Guignard le 29 janvier 2012 après le OUI

C'est avec une joie immense que je prends la parole cet après-midi. Suite au report de ce vote dû au décès de M. Mermoud, je dois bien dire que c'est avec impatience que tout le Comité de pilotage attendait ce beau résultat.

Tout d'abord, comme pour la remise des césars, je commencerai par les remerciements. Lire la suiteMasquer

Remerciements à vous tous qui avez cru en cette ambitieuse fusion et qui l'avez largement accepté aujourd'hui.

Remerciements ensuite à toutes les personnes des groupes de travail qui ont donné beaucoup d'eux-mêmes afin de rédiger la convention de fusion. Les inventaires et recherches que vous avez fait nous serons d'une grande utilité pour la suite de nos travaux. Certains groupes auront d'ailleurs rapidement du travail !

Remerciements à Alain Flückiger, secrétaire général de la Région Gros-de-Vaud, qui nous a aidé dans toutes les démarches ( peut-être que pour être plus à la mode je devrais dire coaché) et qui va continuer de le faire.

Et pour finir, remerciements à Laurent Curchod et aux services de l'Etat pour l'accompagnement indispensable au niveau institutionnel et juridique. Il est vrai qu'on ne fusionne pas tous les jours et que les procédures nous sont assez étrangères.

Malheureux que je suis ! j'allais oublier Monsieur le préfet ! Marc-Etienne tu es depuis toujours un fervent partisan des fusions de communes. Ce n'est d'ailleurs pas un hasard si c'est dans ton district qu'il y en a eu le plus jusqu'à aujourd'hui. D'après ton sourire, tu dois être heureux.

On pourrait croire que l'on est au bout du processus, mais je dirai qu'il ne fait que commencer. Nous avons du pain sur la planche pour préparer le terrain pour les nouvelles autorités. 11 mois où le travail ne manquera pas. Je suis persuadé qu'au vu de la motivation de chacun, nous arriverons au but fin décembre.

Pour moi, il n'y a aujourd'hui ni gagnants ni perdants. Certains ont des craintes pour l'avenir et elles sont légitimes. Nous n'avons pas voulu fusionner parce que c'était la solution ultime pour résoudre tous nos problèmes, une sorte de panacée incontournable.

Mais bien plutôt parce que nous sommes convaincus que c'est la meilleure solution pour nos petites communes pour faire face à l'évolution de notre société, pour s'adapter également à la politique de notre beau canton.

Voltaire dans son essai « Candide », finissait son récit par la célèbre phrase « Il faut cultiver son jardin ». J'espère que ce ne sera plus la maxime ayant cours dans nos 9 villages, mais qu'au contraire chacun saura penser par neuf, nos neufs villages qui vont continuer à vivre, à se développer, à cultiver leur identité. C'est à mes yeux la chose la plus importante. A quoi sert le prestige, la vanité si ce n'est qu'à diviser, à amener des bringues comme on dit chez nous.

L'avenir est à Montanaire et à ses neuf villages. A chacun de nous de le dessiner le mieux possible.

Gérard Guignard, président du COPIL
St-Cierges le 29 janvier 2012


Le mot de Gérard Guignard, après le vote du 6 septembre 2011 :

Quel plébiscite !!

C'est avec un très large sourire que j'ai pris acte des résultats des votes de nos 9 conseils. Même si j'étais assez confiant sur l'issue du vote, jamais je n'aurais imaginé tel résultat ! De 79 % à 100 % de oui, la volonté que Montanaire voie le jour est claire.

Je tiens à remercier chaque personne ayant oeuvré de près ou de loin à cette réussite. Pour moi, Lire la suiteMasquer le gros travail fourni par les commissions, les contacts privilégiés des membres des ces dernières sont pour beaucoup dans ce résultat. Bien des membres des commissions étaient sceptiques, voire opposés à la fusion. Le temps passé à étudier, discuter, formuler des propositions leurs à permis de prendre la mesure de la nécessité de fusionner. C'est un message qu'ils ont su faire passer autour d'eux.

Je pense également que le COPIL a mis tout en oeuvre afin de communiquer au mieux sur l'avance des travaux, afin que chacun soit au clair sur les enjeux de la fusion. De comprendre que plus qu'un choix du coeur, c'est le choix de la raison au vu de l'évolution de notre société.

Prochaine étape, le rallye organisé le 8 octobre. J'espère que vous serez nombreux à y participer. C'est une excellente occasion d'apprendre à connaître les habitants et les villages de Montanaire.

Ensuite, il sera temps à la population de se prononcer sur la convention de fusion. Nos efforts d'information continueront, afin que chacun puisse voter en toute connaissance de cause.

J'espère de tout coeur que nous pourrons tous fêter Montanaire le 29 janvier 2012 à l'issue du vote populaire !


Télécharger (558.06 ko)mime icon

Info-Fusion du COPIL (fin juillet 2011)

Pourquoi nos 9 communes fusionnent....


Chanéaz : Cornu Claude-Alain et Meister Daniel
Chapelle-s/Moudon : Guignard Gérard et Besson Daniel
Correvon : David Jean-Maurice et Devallonné Rémy
Denezy : Gilliéron Claire-Anne et Aubert Samuel
Martherenges : Pasche Jean-Michel et Monachon Gilbert
Neyruz-s/Moudon : Gabella Annemarie et Roulin Didier
Peyres-Possens : Gilliard Véronique et Meyer Frédéric
Saint-Cierges : Oulevay Christian et Rochat Michel
Thierrens : Jaunin Francis et Gosteli Michel

Cahier des charges du Comité de pilotage

  • Diriger le processus de fusion.
  • Planifier, en collaboration avec le coordinateur du projet, les différentes étapes du projet de fusion.
  • Elaborer le budget annuel du projet de fusion.
  • Présenter le budget et les comptes annuels du projet de fusion aux municipalités.
  • Contrôler le travail du coordinateur du projet et de valider les heures de travail qui sont imputées au projet de fusion.
  • Informer les municipalités de l'avancement des travaux.
  • Valider les rapports finaux des Groupes de travail et le rapport de synthèse du coordinateur du projet.
  • Transmettre aux municipalités les rapports finaux, le rapport de synthèse et le projet de convention de fusion.
  • Proposer aux municipalités un mode de défraiement unique pour les membres des Groupes de travail.
  • Rédiger avec le coordinateur le projet de Convention de fusion.
  • Organiser des séances d'information et de débats avec la population.
  • Rédiger avec le coordinateur les lettres et les bulletins d'information destinés à la population et aux médias.
  • Donner son accord sur des dépenses liées à des appuis externes (ex : experts).